BALI, L´ILE AUX MILLIONS DE PEINTURES

Dans: Voyages

Bali, ile célèbre de l´archipel indonésien est reconnue comme l´ile des dieux, l´ile aux milliers de temples mais on pourrait également la qualifier comme étant l´ile aux millions de peintures.

Peinture Bali - Gaiora Artisans du monde

En effet, qu´elles soient modernes ou traditionnelles, elles s´étalent partout, dans les musées, les galeries ainsi qu`à tous les coins de rue.

L´art a d´abord été initié à Bali en hommage aux dieux. Peintures, sculptures, masques, avaient non seulement un usage religieux mais leurs dessins suivaient des règles symboliques reflétant leur place dans la hiérarchie religieuse. Par exemple, les statues pratima, les effigies des dieux visiteurs, devaient être fabriquées dans des matériaux appropriés avec des iconographies spécifiques et laissées dans les autels des sanctuaires. En revanche, les bas-reliefs illustrant la descente aux enfers de l´homme restaient dans la partie basse du temple désignée comme la plus impure. Ainsi, dans ce contexte, les peintres et sculpteurs se retrouvaient être les convoyeurs des symboles traditionnels, des enseignements et des contes. Les peintures étaient réalisées sur un tissu de coton local avec des couleurs faites à partir de poudres naturelles mêlant plantes et terre, et devaient contenir des scènes narratives et être assignées à des endroits précis pour cette fonction.

Art pictural religieux à Bali

Peinture traditionnelle religieuse

L´art pictural balinais n´a cessé d´évoluer depuis le début du XXème siècle, sous l´influence d´artistes étrangers fascinés par l´ile des dieux. Parmi eux, l´allemand Walter Spies, musicien et peintre, fut invité par le roi d´Ubud en 1927, et décela très vite le rôle que pouvait jouer la culture et l´art à Bali sur la scène internationale. Grace à lui, les peintres de la région d´Ubud et des environs purent employer de nouvelles techniques et chercher leur inspiration dans de nouveaux thèmes. Un autre européen, Rudolf Bonnet s´installa à Ubud en 1929 renforçant l´influence coloniale européenne. Ces artistes expatriés capturèrent les paysages balinais, la vie quotidienne, la vie religieuse, et les couchèrent sur la toile. Ils incitèrent les Balinais à en faire de même et leur distribuèrent du papier, de la toile, des pinceaux et des couleurs.

Les artistes balinais commencèrent, pour la première fois, à signer leurs toiles, et à devenir, au sens européen du terme, des « artistes » ou créateurs individuels. Une association à l´initiative de Spies, Bonnet et du roi d´Ubud, fut ainsi créée en 1936, qui permettra de distribuer les matériaux nécessaires aux artistes locaux et d´exposer leurs toiles à Java, Bali et même à l´étranger.

Peinture Balinaise  au Neka Museum, Ubud

Peinture Balinaise au Neka Museum, Ubud

C´est dans les musées d´Ubud que vous pourrez découvrir l´histoire de la peinture balinaise à travers ses styles successifs ou ses courants. Un style est parfois cantonné à un village ou à un groupement de peintres autour d´un artiste.

Voici les musées à visiter à Ubud pour les férus d´art :

-          Le Neka Art Museum (Jl Raya Campuhan) est le musée d ´art le plus connu à Bali. Il retrace à la perfection les différents courants de la peinture balinaise, de l´inspiration classique religieuse jusqu´aux œuvres d´influence occidentale. Situé sur une colline, le musée a eu le privilège d´offrir en prime une belle balade bucolique et une vue imprenable sur la vallée.

Musee Neka a Ubud

Musee Neka a Ubud 

-          Le musée Puri Lukisan, à Ubud (Jl Raya Ubud) : érigé en 1956 par le roi d´Ubud et Rudolf Bonnet, ce musée des Beaux-Arts présente de belles peintures et sculptures sur bois, datant pour la plupart, du début du XXème siècle.

Musee Puri Lukisan

Musee Puri Lukisan

Commentaires

Laissez votre commentaire